Interview de Monika Bacardi

Monika Bacardi, vous avez cofondé le Groupe AMBI en 2013 avec votre associé Andrea Iervolino. Le cinéma a-t-il toujours été un sujet d’intérêt pour vous ?



Le cinéma a toujours été plus qu’un simple sujet d’intérêt pour moi ! Il a été une vraie passion. Les films offrent la possibilité de véhiculer divers messages à divers publics. Ils ont cette incroyable capacité à s’adresser à tout le monde. Je suis profondément convaincue que le cinéma peut contribuer à changer le monde. Je crois à la capacité des histoires universelles de changer les choses. Le cinéma possède tout ce qu’un esprit créatif peut offrir, du frisson épique de l’aventure de science-fiction aux battements de cœur discrets d’une histoire d’amour naissante. Je voulais vraiment aider et encourager les jeunes créateurs, afin que le public puisse voir leurs premières œuvres.

C’est la raison pour laquelle j’ai co-fondé le Groupe AMBI en 2013. Naturellement, mon entrée dans cette industrie a semble-t-il suscité des soupçons inévitables de « finance sur tapis vert » éphémère. Cependant, je crois que, parfois, il peut être difficile de prouver aux autres que vous êtes sérieux. Je suis bien consciente que c’est une activité complexe. Nombreux sont ceux qui pensent que c’est simplement du divertissement. Pour réussir sur le long terme, il faut travailler dur. Il n’y a rien de sûr : c’est risqué. Mais sans risque, on n’obtient rien dans la vie. On doit risquer quelque chose. C’est un risque calculé si l’on a le bon associé.

Monika Bacardi AMBI

Monika Bacardi, qu’est-ce qui rend le Groupe AMBI si particulier ?



Le Groupe AMBI est une holding implantée en Europe et en Amérique du Nord dotée de deux filiales de production, l’une à Beverley Hills, en Californie, et l’autre à Toronto, au Canada. La société a pour objet la production de films commerciaux à destination d’un public international. Elle doit fournir des films grand public pour les studios ainsi qu’aux grands distributeurs indépendants nationaux et internationaux.

Nous sommes heureux de présenter aussi bien des talents hollywoodiens financièrement prometteurs que des grandes stars. Plus important encore, nous sommes fiers de créer un environnement propice aux artistes pour ceux qui souhaitent découvrir des scénarios originaux ayant un attrait international.Monika Bacardi AMBI

Vous avez choisi Andrea Iervolino comme associé dans l’aventure du Groupe AMBI.
Qu’est-ce qui faisait de lui un associé aussi compétent pour cette fonction ?

Les fondations d’AMBI reposent sur la confiance acquise entre Andrea et moi. C’est un producteur prolifique ; je veux dire par là qu’il avait déjà accumulé un certain crédit en tant que producteur avant notre rencontre, y compris Le Marchand de Venise de Michael Radfoed. Il est jeune, âgé de 28 ans seulement, mais sa jeunesse apporte un réel dynamisme dans notre collaboration et dans le Groupe AMBI. Nous partageons les mêmes valeurs et les mêmes intérêts pour les questions sociales.

Monika Bacardi, quelles sont vos responsabilités dans le Groupe AMBI ?



 

Je suis chargée du planning stratégique. En tant que Présidente Honoraire d’AMBI Distribution, j’ai un rôle de conseil dans chaque projet de la société, tandis qu’Andrea est chargé de la gestion quotidienne. Je suis heureuse de pouvoir compter sur des collaborateurs extrêmement talentueux et passionnés, un business plan solide, et le soutien inconditionnel de chaque agence établie à Hollywood, et aussi celui des producteurs, scénaristes, auteurs-producteurs et réalisateurs les plus renommés.Monika Bacardi AMBI

À propos des orientations stratégiques, quels projets à court terme avez-vous pour le Groupe AMBI ?

AMBI distribuera huit à dix films par an, y compris des productions en interne et de tiers. Tous les titres comporteront des acteurs à la fois identifiables et populaires ainsi que des réalisateurs prolifiques d’Hollywood. Le contenu commercial des films permettra au Groupe AMBI de soutenir le développement financièrement sain des projets de création.

Nous voulons tous les types de film : science-fiction, comédie, animation, tous les genres. Nos clients ont besoin de tout. Nous avons également des projets d’exploitation future des droits d’auteur d’AMBI par le marchandisage avec des projets futurs d’une filiale pour gérer cet aspect particulier.

Quelle sera la situation du Groupe AMBI dans quelques années ?

Nous aimerions commencer par un nouveau film d’animation tous les six mois et avoir nos propres activités, comme la Fox. Nous avons du temps et nous engagerons des efforts très importants. Quand on veut, on peut.Monika Bacardi AMBI